• SlideSeferis0004.jpg
  • SlideSeferis0011.jpg
  • SlideSeferis0003.jpg
  • SlideSeferis0001.jpg
  • SlideSeferis0010.jpg
  • SlideSeferis0007.jpg
  • SlideSeferis0009.jpeg
  • SlideSeferis0012.jpg
  • SlideSeferis0005.jpg
  • SlideSeferis0002.jpg
  • SlideSeferis0006.jpg
  • SlideSeferis0008.jpg

 

Avant-Propos

 

de

 

Jean Yves Clément CAPEL

Président du Cercle Français « Seferis » - Association d’accueil

 

« Au sujet de la Roumanie »

 

Mesdames, Messieurs, Chers amis,

 

C’est par devoir et reconnaissance que j’ai le désir ardent ce jour, en prélude aux articles qui suivent sur l’association que je préside, de rendre justice le plus pragmatique,ment et sincèrement possible à la nation qui m’accueille depuis plus de 25 ans. 

 

On dit souvent « loin des yeux, loin du coeur », et c’est plus que vrai dans le cas de la Roumanie par rapport à la France. Ces deux nations, qui se sont pourtant bâties philosophiquement sur un socle commun dans l’inspiration des lumières, sont aujourd’hui régulièrement séparées par la vision déformée d’un oeil de verre médiatique parfaitement opaque et déformant. La grande victime de ce miroir brisé est sans nulle doute la Roumanie qui souffre au plus profonds d’elle-même de voir cette France autrefois si fraternelle et chaleureuse la percevoir comme une lointaine terre vierge et sauvage vidée de civilisation et de culture. Cette civilisation pourtant s’est construite et continue de porter aujourd’hui encore la marque hexagonale sans en avoir honte. Il est pour moi, qui ai parcouru la Roumanie comme la France par tous les points cardinaux en tant que transporteur exceptionnel, qui ai vécu la campagne de Corrèze comme la plaine roumaine et les forêts des deux pays, en bon paysan et en toute humilité, à démonter ces idées reçues erronées portées de si mauvaise presse.

 

« La Roumanie, pays pauvre ». C’est l’idée qui domine… Encore faible en terme de PIB, bien que le ce dernier ait considérablement crut, notamment par l’apport de certains de nos compatriotes s’étant établis ici et qui se consacrent à la construction et à la production et dont certains sont cités dans le document qui suit. Mais la pauvreté se limiterait-elle à de l’argent ? Si oui, est-on pauvre quand on possède parmi les plus gras terrains agricoles d’Europe, continuation du Tchernoziom, qui fit de la Roumanie le deuxième producteur mondial de Blé dans la période de l’entre-deux guerres ? Pensons également aux nombreuses sources, au pétrole de la région de Ploiesti, au gaz de la mer noire, plus les minerais divers… Au vin, à la viande et au fromage… A la construction automobile, aux chantiers navals, à l’industrie en général qui, bien que sinistrée d’un violent changement de régime se remets vivement de ses blessures.

 

« La Roumanie, hostile, dangereuse et corrompue ». Comme souvent on me pose la question si sortir le soir est un péril mortel en Roumanie ? Personnellement je ne pense pas. Je pense, au contraire, que sortir dans une de nos infortunées cités de banlieue française qui font, hélas, souvent l’actualité est un exercice mille fois plus périlleux en terme sécuritaire. Je ne pense pas qu’il existe un seul endroit en Roumanie où la police craint d’intervenir. Quant à l’hostilité, elle est certainement l’inverse de la vérité quand on connait l’attrait sincère ressenti par les roumains à l’égard des français. Pas une seule fois en plus de 20 ans je n’eut à souffrir d’un mot déplacé ou xénophobe. On ne peut, malheureusement, pas dire que la réciproque soit vraie à l’égard des roumains en France. On amalgame souvent les roumains aux rroms ou à des interlopes, mais nous autres français n’avons pas nous aussi nos « gens du voyage » et notre « bande à Bonnot » ? Encore un coup de force médiatique qui sert d’avantage la feuille de chou avariée que l’Encyclopédie des Lumières. Quant à la corruption, citez-moi un seul pays qui n’en souffre pas, surtout lorsque des difficultés économiques forcent parfois des fonctionnaires à travailler avec des salaires inférieurs à 200 euros par mois, ce qui correspond approximativement à un loyer entier d’un T2… Mais que dire de nos propres députés français dont certains tout simplement « oublient » le paiement de leur obligations fiscales. 

 

« La Roumanie, sinistrée par 60 ans de communisme, est un gouffre sans culture » C’est un point de vue heureusement plus rare mais que j’entend parfois de la bouche principalement de personnes belliqueuses de caractère. S’il est vrai que la dureté du communisme « ceauciste » fut une forme de stalinisme très austère qui put déséquilibrer parfois les habitudes de la population, principalement en matière économique, comment croire que 2000 d’Histoire d’un peuple aussi riche puisse être tout bonnement ébranlé. Remontant aux Daces, peuple thrace et fier de guerriers, vaincus puis intégrés par l’Empire Romain début du IIème siècle qui leur reconnu de l’honneur et une « indélébilité » comme en témoignent les bas-reliefs de la colonne Trajane , la Roumanie et ses habitants ont toujours été parmi ceux qui avait le courage de résister en subissant. Que ce soit les Ottomans ou les Russes, voir même les Mongols ou les Huns, les peuples qui passèrent en envahisseurs ne laissèrent d’eux que que ce que le peuple roumain voulut bien garder. Trois cultures roumaines avec trois musiques aux rythmes différents et trois traditions bien fédérée dans une orthodoxie sincère et profonde qui sut résister dans le coeur de la population, la culture « Ardelane » ( de Transylvanie ), la culture « Moldave », et la Culture « Valaque », toute trois ayant su emprunter aux peuple voisin suffisamment d’outils pour garantir une collaboration durable et solide tout en sachant se préserver comme une trinité unitaire.

 

En conséquence, je ne peux que vous encourager à venir nous visiter en Roumanie, un pays unis aux milles richesses tant culturelles que réelles et qui ne saurait rester indifférente aux yeux de ceux qui voudront bien avoir le courage d’abandonner les stéréotypes éculés mais souvent trop bien vendus. 


Nos Sponsors

  • 1200px-Logo_cora_2011.png
  • AMIA.jpeg
  • AprilTochon.jpg
  • BRD.jpg
  • carrefour.jpeg
  • credit_agricole.jpeg
  • decathlon.jpeg
  • echos.jpeg
  • eco-sol.jpeg
  • Ibis.jpg
  • Inkorporate.jpeg
  • leparisien.jpeg
  • logo-auchan-romania.jpg
  • Logo_groupama.png
  • novotelcitycentre.jpeg